Création d’un partenariat entre la SOFIBANQUE et l’AMADE pour la poursuite d’œuvres humanitaires en RDC

image001

De gauche à droite : Henry WAZNE, Administrateur Directeur Génral de la SOFIBANQUE, S.A.R. La Princesse de Hanovre, Présidente de l’AMADE, M. Paulo Uchôa, Administrateur de l’AMADE

La SOFIBANQUE  et L’ONG internationale AMADE, se sont engagées pendant quatre années,  à réaliser des projets en faveur de la  protection, l’accès à l’éducation et à la santé des jeunes filles, femmes et enfants, en République Démocratique du Congo. Pour ce faire, une série d’activités sera menée à travers le pays,  notamment :

  • Le financement du centre VTA (Vivre et Travailler Autrement), centre qui accueille et  aide à la réinsertion  à Kinshasa, des jeunes filles accusées de sorcellerie.
  • La poursuite du programme « Capoeira pour la Paix » initié par l’AMADE, dont les  objectifs sont : l’appui  à la démobilisation et à la réinsertion d’enfants  démobilisés des groupes armées et la diffusion de la Capoeira sociale comme vecteur d’insertion psychosociale d’enfants vulnérables. Ces actions bénéficieront du soutien d’organisations internationales telles que l’UNICEF, le HCR et la MONUSCO.
  • La poursuite du programme « Dignité pour les femmes ». Initié en 2017 au sein du camp de déplacés internes de Gbadolite, il sera étendu dans d’autres camps de réfugiés et déplacés internes en RDC et dans d’autres pays si nécessaire. Ce programme permettra le développement de projets qui auront pour but de : permettre aux jeunes filles et femmes d’accéder à l’hygiène intime et retrouver ainsi leur dignité ; prévenir les abus sexuels, prendre en charge médicalement et psychologiquement les jeunes filles et femmes victimes de violences sexuelles et accompagner leur réinsertion sociale ; enfin, promouvoir l’accès à l’éducation secondaire des jeunes filles. Ces projets seront également soutenus par diverses fondations, telles que la Fondation Heal Africa implantée au Nord Kivu et la Fondation Panzi située à Bukavu, du Docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018.

Présentation de l’AMADE

Fondée en 1963 à l’initiative de la Princesse Grace de Monaco, l’Association Mondiale des Amis de l’Enfance repose sur une vision : celle d’un monde où tout enfant, quelles que soient ses origines sociales, religieuses ou culturelles, puisse vivre dignement, en sécurité, dans le respect de ses droits fondamentaux. Celle d’un monde où tout enfant ait l’opportunité d’exprimer pleinement ses potentiels.

Les bases fondatrices de l’engagement de l’AMADE en faveur de l’enfance sont la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE) adoptée par les Nations Unies en 1989, ainsi que les Objectifs de Développement Durables adoptés en 2015 par la communauté internationale en vue de lutter contre la pauvreté.

L’AMADE contribue à la mise en œuvre de ces engagements en se fixant pour missions de :

  • Protéger les enfants les plus vulnérables contre la violence, l’exploitation et l’abus.
  • Favoriser l’épanouissement des enfants en contribuant à l’accès à l’éducation et à la santé.
  • Accompagner le changement en menant des actions de plaidoyer.

Si l’enfant est au cœur de ses préoccupations, l’AMADE s’adresse également à sa communauté, plus particulièrement aux femmes. Une importance particulière est accordée au respect de l’égalité des chances, en luttant notamment contre les discriminations liées au genre.

S.A.R. La Princesse de Hanovre – Présidente de l’AMADE